Est-ce que les voyants existent dans toutes les cultures dans le monde ?

voyance dans la culture

La voyance prend de plus en plus de l’ampleur dans le monde et particulièrement en France. Que ce soit les médiums, les diseuses de bonne aventure, les cartomanciens, ou encore les voyants à la boule de cristal, les personnes qui pratiquent cet art divinatoire se font de plus en plus fréquentes dans les différentes villes.

➜ Offre du Jour : 10 Minutes Gratuites de Voyance en Direct

Ils sont consultés généralement par des personnes inquiètes de leur avenir et qui souhaitent savoir quoi faire pour la rendre plus rayonnante, des personnes paranoïaques en ce qui concerne leur entourage, des gens qui n’ont pas eu le temps de dire adieu à leurs défunts et qui voudraient leur délivrer un dernier message, etc. La voyance est donc utilisée à de nombreuses fins, mais souvent pour rassurer une personne en quête de soulagement ou de confiance en soi. Cependant, on se demande très souvent si cet art est autorisé et accepté dans toutes les cultures. Découvrez dans la suite de cet article la réponse à cette question.

Qu’est-ce que la voyance ?

La voyance est vue de différentes manières, et souvent de façon négative par de nombreuses personnes. Elle pourrait être définie comme un art divinatoire, une certaine faculté qui permet à la personne qui la pratique d’avoir accès à des informations inaccessibles aux 5 sens habituels. On parle aussi de médiumnité ou de clairvoyance. Mais en raison des nombreux préjugés, certains voyants se font appeler coach intuitif ou encore thérapeute de l’intérieur.

Le voyant est donc vu comme une personne disposant de capacités extra-sensorielles qui lui permet de répondre aux préoccupations des personnes qui viennent le consulter, de prédire l’avenir en devinant le passé et en lisant le présent de cette personne. Selon les différentes sources de définition, ce qu’on peut qualifier d’art divinatoire peut appartenir à plusieurs catégories : l’occultisme, la divination ou encore l’ésotérisme.

Quelle est l’histoire de la voyance ?

pays de la voyance

Pour comprendre comment la voyance est acceptée par une culture ou une autre, il est important de s’interroger sur son évolution au fil du temps. Cette pratique trouve son existence chez les peuples les plus anciens. 

Dans la culture chrétienne

Au début du judéo-christianisme, une différence claire a été faite entre la divination et l’oracle. Ce dernier est vu comme la transmission de pensées de Dieu ou des mises en garde par l’oracle, vu ici comme un prophète. La première forme, et de façon plus générale la voyance, est totalement interdite par l’Église. Ces pratiques étaient vues comme des recours au diable : évocation des morts, recours aux démons, horoscopes, astrologies, chiromancie, interprétation de sorts, etc. 

À lire également :  Les meilleurs voyants de Rennes

Mais à partir du XXe siècle, certaines pratiques ont trouvé une signification dans la Bible à la première épître aux Corinthiens, et par des chrétiens charismatiques ou protestants. Ce chapitre de la Bible faisait la distinction entre la voyance et les paroles venant de Dieu. Il stipule que l’Esprit de Dieu, la personne de Dieu accessible aux hommes, transmet à certains le don de parler selon la connaissance et à d’autres celui de transmettre des messages reçus de la part de Dieu.

Ces paroles reçues de Dieu sont alors révélées par des chrétiens qui se donnent à la prophétie lors de séances de prières ou de rassemblements de fidèles. Si elles sont parfois révélées en privé, c’est parce qu’elles contiennent des informations que seule la personne intéressée doit savoir. Tout compte fait, ces paroles ne sont en aucun cas demandées par le prophète. Elles lui parviennent à l’improviste. 

Dans les temps modernes, plusieurs personnes dans la foi catholique sont connues pour la puissance de leurs paroles. On peut citer le Père Émilien Tardif ou encore Saint Pio de Pietrelcina. 

Dans la culture grecque

En Grèce antique, la capacité de prédire l’avenir était vu comme un don des dieux que ces derniers accordaient à une personne. Appelée Pythie, cette dernière rendait des oracles et répétait les mots des dieux au reste de la population. Deux branches de voyances sont alors distinguées dans ce temps : la voyance intuitive et la mantique.

La voyance intuitive

Pour faire de la voyance, les professionnels utilisent des supports comme la boule de cristal, les cartes et bien d’autres choses. La voyance intuitive vient de la croyance selon laquelle les voyants disposent de capacités surnaturelles qui leur permettent d’avoir des visions intuitives pour percevoir l’avenir ou deviner le passé. Ce type de voyance peut être considéré comme de la médiumnité. Dans ce cas, des plantes sont incinérées et la fumée produite permet à ces médiums de se connecter au monde dit « invisible ».

La mantique

La mantique est simplement l’art de la divination. Elle était utilisée en Grèce entre le Ier et le IVe siècle, où les pratiquants prétendaient pouvoir lire l’avenir en analysant les comportements ou les entrailles des animaux. Elle était également utilisée pour juger des crimes dans la Rome antique.

Dans la même période, une pratique semblable se développe en Asie. Il s’agit du Yi King basé sur le Yin-Yang. Cette pratique se base sur les fendillements des carapaces de tortues exposées à une forte température ou au lancer de 50 tiges d’achillée sèches. Aujourd’hui, elle utilise plus le lancer de pièces de monnaie.

Un semblable de la mantique s’est aussi développé en Europe et en Afrique du Nord au Moyen Âge. Il s’agit de l’astrologie qui, à partir des astres, peut deviner l’horoscope des personnes qui y ont recours et ainsi de les conseiller.

À lire également :  Comment trouver le voyant qu'il vous faut ?

Quels sont les différents types de voyances ?

connaitre la voyance

Il existe un certain nombre de voyances selon la méthode utilisée. On peut en distinguer de 6 types :

  • la chiromancie qui est une voyance effectuée à travers les lignes de la main. Le clairvoyant observe les lignes de la main du client et prédit son avenir, devine son passé et même sa personnalité ;
  • la clairvoyance par la boule de cristal qui réside dans la perception d’images liées à l’avenir ou aux préoccupations du client. Elle correspond davantage à l’inquiétude émotionnelle ;
  • la clairvoyance par les allumettes qui consiste à prendre une allumette, à  la couper en deux et les laisser tomber aussi naturellement que possible. La position de l’allumette révèle au voyant la réponse à la préoccupation du client ;
  • la voyance numérique qui consiste à utiliser la date de naissance, les numéros préférés et le nom complet d’un client pour prédire son avenir, faire des prédictions et analyser sa personnalité ;
  • le cartomancien qui prédit l’avenir des clients en tirant des cartes spéciales ;
  • à travers des informations précises obtenues par téléphone, le dernier type de clairvoyance perçoit une vision pour prédire l’avenir d’un client ou répondre à ses préoccupations.

La voyance est-elle acceptée dans toutes les cultures du monde ?

La voyance n’est évidemment pas acceptée dans toutes les cultures du monde. En Europe occidentale, la culture ne permet pas de croire en la voyance, et donc d’y avoir recours. Depuis le bas-âge, il est inculqué aux enfants qu’ils doivent beaucoup travailler pour ne pas vivre dans la précarité. Cette enculturation leur fait développer des valeurs et des capacités de travail qui n’ont aucun rapport avec la vie spirituelle et encore moins la voyance.

Dans les pays comme la Birmanie, le Tibet, le Brésil, la Thaïlande ou l’Inde, la voyance fait partie du quotidien des populations. Dans ces pays, les valeurs matérialistes sont reléguées au second plan. Il est en effet important pour les populations de ces contrées d’avoir une vie spirituelle active. La voyance y est donc monnaie courante.

La voyance, définie comme un art divinatoire qui permet de percevoir des choses hors de portée des 5 sens, a beaucoup évolué depuis l’antiquité jusqu’à nos temps modernes, que ce soit en Grèce ou dans la religion du christianisme. Aujourd’hui, on peut en avoir de 6 types différents : la chiromancie, la cartomancie, la voyance par la boule de cristal, etc.

Cependant, cette pratique n’est pas acceptée dans toutes les cultures. Elle est plus acceptée dans les cultures pour lesquelles la vie spirituelle est très importante et où les valeurs matérialistes sont au second plan.

➜ Offre du Jour : 10 Minutes Gratuites de Voyance en Direct

Partagez :